7

AMY JOHNSON

Faites défiler
pour explorer
L’aviatrice la plus célèbre de Grande-Bretagne a été la première femme à effectuer un vol solo entre le Royaume-Uni et l’Australie. Elle détenait plusieurs records de vitesse et a servi dans la Royal Air Force.
1903-1941
Amy Johnson était la plus grande aviatrice anglaise. Le 5 mai 1930, elle décolle de Croydon (près de Londres) pour rejoindre l’Australie en solitaire. Elle atterrit à Darwin, dix-neuf jours plus tard, après avoir parcouru une distance de 17 700 km (11 000 milles). Johnson est nommée C.B.E. (Commandeur de l’Ordre de l’Empire britannique) pour cet exploit historique. En juillet 1931, l’aviatrice devient le premier pilote à voler de Londres à Moscou en un jour, parcourant les 2 832 km (1 760 milles) en un temps record de 21 heures.

Amy Johnson est titulaire d’un diplôme d’économie obtenu à l’université de Sheffield. Pendant ses études, elle suit également des cours d’ingénierie. C’est une première pour une femme. À l’époque, son professeur s’y oppose, mais elle insiste, ouvrant ainsi la voie aux femmes dans ce domaine.
En 1932, Amy Johnson bat le record détenu jusqu’alors par son mari, Jim Mollison, pour un vol en solitaire de l’Angleterre au Cap, en Afrique du Sud, en seulement 4 jours, 6 heures et 54 minutes, chronométré par sa montre Longines. Elle est plus rapide que son mari de 10 heures et 30 minutes. En mai 1936, elle bat le record du Capitaine Tommy Rose lors d’un vol en solo entre l’Angleterre et le Cap (Afrique du Sud).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Amy Johnson devient premier officier dans l’armée, transportant les avions de la Royal Air Force à travers le pays. Elle périt lors d’un vol de convoyage exécuté dans des conditions météorologiques désastreuses le 5 janvier 1941 au-dessus de l’estuaire de la Tamise près de Herne Bay. On suppose que son avion a été touché par un tir ami.
Amy Johnson, portant une montre de pilote Longines avec disque rotatif interne, 1937.
Sommaire