8

RUTH NICHOLS

Scroll
to explore
Elle a été la seule pilote féminine à détenir simultanément les records du monde de vitesse, d’altitude et de distance.
1901-1960
Lorsque Ruth Rowland Nichols monte à bord de son avion « Flying Furnace » le 14 février 1931 à 16 heures, elle porte une épaisse combinaison de pilote, des bottes doublées et un foulard violet autour de la tête en guise de casque. L’aviatrice décolle et pousse son bruyant avion à moteur Diesel à une nouvelle altitude record de 19 928 pieds (6 074 m) quand deux de ses cylindres explosent. Par une température de moins 15 °C (5 °F), Nichols doit garder son sang-froid et utiliser l’oxygène de son réservoir. Elle réussit finalement à faire atterrir son Lockheed Vega à l’aéroport Floyd Bennett Field près de New York. Pour cet exploit, elle a fait confiance à une montre Longines, comme pour tous ses grands vols dès 1931.

À l’époque, Ruth Nichols était l’une des plus célèbres « fly girls ». Son courage et son esprit audacieux faisaient d’elle une star nationale. Elle débute sa carrière en 1924, devenant la première femme pilote d’hydravion licenciée des États-Unis. Beaucoup de gens rêvaient de voler, mais seuls quelques privilégiés y parvenaient. En 1928, sur les 29 millions de femmes vivant aux États-Unis, moins d’une douzaine possédaient leur brevet de pilote. Et celles qui pilotaient des avions étaient souvent raillées ou méprisées. Mais Ruth Nichols pilotait tous les types d’avions jamais construits et était qualifiée pour les dirigeables, les planeurs, les autogires, les avions terrestres et les hydravions, les avions amphibies, les mono- et biplans, les avions bimoteurs et quadrimoteurs et les jets supersoniques.
Nichols et son instructeur de vol sont les premiers à voler sans escale de New York à Miami en 1928. En décembre 1930, elle bat le record de temps de Charles Lindbergh en traversant le pays en avion en 13 heures et 21 minutes. L’année suivante, Nichols devient la première femme à détenir les records internationaux d’altitude (28 743 pieds/8 761 m), de vitesse (210,7 mph/339 km/h) et de distance (1 977 milles/3 182 km). À la fin de l’année 1932, Ruth Nichols devient la première femme pilote d’une compagnie aérienne de ligne, pour la New York and New England Airways. Cette femme énergique fonde en 1939 Relief Wings, un service aérien civil effectuant des vols de secours d’urgence et assistant la patrouille aérienne civile pendant la Seconde Guerre mondiale.

Ruth Nichols s’engage dans d’autres causes humanitaires. Elle organise une mission de soutien à l’UNICEF, notamment en pilotant un tour du monde en 1949. En 1958, Ruth Nichols est copilote sur un avion à réaction Delta Dagger et atteint 1 000 mph (1 600 km/h) et une altitude de 51 000 pieds (15 545 m), établissant de nouveaux records féminins de vitesse et d’altitude à l’âge de 57 ans.



Summary