19

AUGUSTE ET JACQUES PICCARD

Scroll
to explore
Personne n’a plongé aussi profond que le scientifique Auguste Piccard et son fils Jacques dans leurs bathyscaphes. Pour y parvenir, ils ont fait confiance à la précision de Longines. Lorsque Jacques Piccard atteint le point le plus profond des océans, les chronomètres Longines sont utilisés pour chronométrer l’activation des water-ballasts.
Auguste et Jacques Piccard devant le bathyscaphe Trieste à Naples (Italie), le 22 octobre 1956
1884-1962
1922-2008
Dans les années 1930, le scientifique suisse Auguste Piccard explore la stratosphère à bord de son ballon avant de descendre au plus profond des océans. Piccard construit en 1948 le premier bathyscaphe (FNRS 2) capable de résister à une forte pression extérieure. Après avoir vendu le submersible à la marine française, le professeur Piccard, avec son fils Jacques, construit un bathyscaphe amélioré nommé Trieste. Le 30 septembre 1953, ils plongent ensemble à une profondeur record de 3 150 m (10,335 pieds). Longines les accompagne dans cet exploit : non seulement Jacques Piccard porte une montre Longines, mais le cockpit est également équipé de montres Longines, précises au 1/5e de seconde. Les chronomètres Longines mesuraient toutes les phases de la plongée, y compris le temps de descente, le temps de remontée à la surface et la consommation d’oxygène, l’un d’entre eux était par ailleurs relié à un dispositif de sécurité.
Après plusieurs années de bons et loyaux services, les Piccard vendent le Trieste à la marine américaine en 1958. Le bathyscaphe est modifié, de sorte que le 23 janvier 1960, Jacques Piccard et le lieutenant de la marine américaine Don Walsh descendent à une profondeur record de 10 911 m (35 797 pieds) près du point le plus profond de la fosse des Mariannes, pas loin de Guam dans le Pacifique. Deux chronomètres Longines sont utilisés pour chronométrer la descente du ballast de fer, nécessaire à la remontée à la surface. Les horlogers de Saint-Imier continuent d’accompagner les Piccard dans leurs aventures. En 1964, Jacques construit un sous-marin touristique baptisé Mésoscaphe qui emmène les visiteurs à la découverte des profondeurs du lac Léman en Suisse. Des montres fabriquées par Longines sont, une fois de plus, présentes à bord.
Ces chronomètres Longines se trouvaient dans le cockpit du bathyscaphe de Piccard lorsqu’il atteint la profondeur record de
10 911 m (35 797 pieds) dans la fosse des Mariannes en 1960.
Le cockpit du sous-marin mésoscaphe avec Jacques Piccard et le panneau de quatre montres Longines à sa gauche.
Summary