14

WILEY POST

Faites défiler
pour explorer
Wiley Post après avoir parcouru Los Angeles-Chicago en 9 heures et 7 minutes, à l’aéroport Curtiss près de New York, aux États-Unis, le 25 octobre 1930.
En 1931, l’aviateur américain réalise le tour du monde le plus rapide de l’Histoire, met au point la première combinaison pressurisée et découvre le courant-jet.
1898-1935
Il est la définition même de la détermination : Wiley Post rêvait de posséder son propre avion, mais il était fils de cotonnier et ne pouvait pas se le permettre. Le jeune Wiley Post, qui travaillait très dur sur une plateforme de forage dans les champs pétrolifères de l’Oklahoma, a connu des moments difficiles. Il a tout tenté pour gagner de l’argent et a même commis un vol à main armée. Post est arrêté en 1921 et passe plus d’un an en prison. Poursuivant son exploration du côté dangereux de la vie, il devient parachutiste pour un cirque volant. Pour gagner plus d’argent, il travaille sur un champ pétrolier, jusqu’à ce qu’un accident lui coûte l’œil gauche. L’indemnité qu’il perçoit lui permet de s’offrir son premier avion.

Pilote personnel d’un riche pétrolier, il commandait un Lockheed Vega, l’un des meilleurs avions existant à l’époque. Le 23 juin 1931, Wiley Post et son navigateur Harold Gatty décollent de New York pour faire le tour du monde, équipés d’un chronomètre Longines.
Après 8 jours, 15 heures et 51 minutes de voyage, ils rentrent le 1er juillet 1931, après avoir parcouru 24 903 km (15 474 milles). Le premier tour du monde aérien en monoplan monomoteur est beaucoup plus rapide que le précédent record détenu par le Graf Zeppelin, qui avait pris 21 jours en 1929. Post répète son vol autour du monde en 1933, cette fois en solo, équipé d’un pilote automatique. Contraint de réparer son pilote automatique à trois reprises et de remplacer son hélice, il est pourtant cette fois-ci plus rapide, rentrant au bout de 7 jours, 18 heures et 49 minutes. Il poursuit sa carrière en se spécialisant dans les vols longue distance en haute altitude. En 1934, Post met au point ce qui était en passe de devenir la première combinaison pressurisée au monde. Grâce à cette invention, il établit le record du monde d’altitude à 30 000 pieds (9 144m) et, officieusement (son altimètre a gelé), il atteint 49 000 pieds (14 935 m) lors d’un vol d’essai. C’est à cette altitude qu’il découvre le courant-jet. Ce grand pionnier meurt lorsque le moteur de son avion tombe en panne lors d’un décollage en Alaska le 15 août 1935.
Wiley Post (à gauche) et Harold Gatty (à droite) en juin 1931, lors de leur escale à l’aéroport de Berlin-Tempelhof, peu avant leur départ pour Moscou.
Sommaire