17

LOUIS-AMÉDÉE DE SAVOIE

Faites défiler
pour explorer
Dès 1899, Louis-Amédée de Savoie, appartenant à la noblesse italienne, décide de se rendre au pôle Nord. Pour naviguer sur la glace, il dote son équipe de chronomètres Longines, réputés pour leur fiabilité. La mission de ces pionniers échoua, mais ils réussirent tout de même l’exploit de rester en vie.
En 1899, les chronomètres Longines ont su résister aux conditions extrêmes de l’Arctique.
Chronomètre Longines
1873-1933
Louis-Amédée de Savoie, duc des Abruzzes, est l’un des premiers explorateurs à utiliser les chronomètres Longines lors de son exploration du pôle Nord en 1899. Il emporte avec lui six chronomètres de poche Longines réglés à -20 °C (-4 °F) . Son navire, le Stella Polare, jette l’ancre en automne 1899 dans la baie de Teplitz, sur la côte ouest de l’Île Rudolf, le point le plus septentrional des quatre-vingt-cinq îles de l’archipel de la Terre de François-Joseph découvertes vingt-six ans plus tôt par d’hardis Autrichiens. Partant de leur campement d’hiver à 81° 47’ N, le groupe d’hommes tente d’atteindre le pôle Nord avec des chiens de traîneau.
Ils calculent chaque jour leur position à l’aide de leurs chronomètres Longines. Ralentis par le vent et les conditions chaotiques de la glace de l’océan Arctique, et craignant de manquer de nourriture, ils se résignent à faire demi-tour. Ils atteignent ensuite 86° 34’ N, à 380 km (236 milles) du pôle. Après 104 jours passés à geler sur la glace, ils parviennent finalement à retrouver leur navire et à rentrer en Norvège avec une coque mise à mal par les innombrables chocs contre la glace. Parfois, le défi consiste simplement à rester en vie...
Sommaire